Centre chrétien d’Amos

Accueil > Les annonces de la semaine ! > Ressources ! > Pensées à méditer !

Pensées à méditer !

mercredi 16 octobre 2019, par Gerard Rouillard

La foi !

L’atmosphère de l’Église doit devenir un environnement, une ambiance de foi.

Nous sommes entourés de cette grande foule de témoins. Soyons dans un climat de recherche par la foi. Elle est la seule manière de plaire au Père. Elle est le principe de la consécration, de l’obéissance, de la fidélité, des souffrances, du service. Elle est l’empreinte, le sceau des serviteurs de Dieu depuis toujours.
Elle est une confiance totale, une ferme assurance dans les promesses du Père pour notre vie.
Hébreux 11. ‘’6 Or, personne ne peut plaire à Dieu sans la foi. En effet, celui qui s’approche de Dieu doit croire que Dieu existe et qu’il récompense ceux qui le cherchent.’’

Sans la foi, il est impossible de Lui être agréable ou de Le charmer.

Pensons à Abel, par sa foi, il parle encore. Il offrit un sacrifice meilleur que Caïn. Il y a des chrétiens qui ont de la difficulté à donner. C’est Dieu lui-même qui a approuvé le don d’Abel. Son offrande était la figure du don de la vie d’un agneau. Pensons à Hénok, il fut enlevé sans connaître la mort car il plaisait à Dieu. Il avait la foi. Il savait que Dieu le récompenserait. Il marcha sur la terre avec Dieu au milieu d’une génération perverse. Nous vivons dans une génération semblable aujourd’hui. Pensons à Noé, qui a entendu une révélation concernant la volonté de Dieu. La méchanceté des hommes était à son comble. Il prit au sérieux l’avertissement. Il ne voyait rien encore, mais il construisit une arche pour sauver sa famille. Ainsi, il condamna le monde et obtint, grâce à sa foi, que Dieu le considère comme juste. Nous devons prendre à cœur cette image pour notre génération. Pensons à Abraham, il partit sans savoir où il allait. Par la foi, il vécut comme un étranger dans le pays que Dieu lui avait promis. Il habita sous la tente, ainsi qu’Isaac et Jacob, qui reçurent la même promesse de Dieu. Car Abraham attendait la cité qui a de solides fondations, celle dont Dieu est l’architecte et le constructeur.

C’est le seul chemin pour pouvoir recevoir du Père Son approbation et Sa grâce.

Éphésiens 2. ‘’8 Car c’est par la grâce que vous êtes sauvés, par le moyen de la foi. Et cela ne vient pas de vous, c’est le don de Dieu. 9 Ce n’est point par les œuvres, afin que personne ne se glorifie.’’
La foi est un don de Lui et l’œuvre de Son Saint-Esprit en chacun de nous par notre nouvelle naissance. Elle est une réponse à une révélation de Sa Parole à notre cœur. La foi, c’est quand nous acceptons quelque chose comme une vérité et que nous nous reposons avec confiance sur cette réalité.
Romains 10. ‘’17 Ainsi la foi vient de ce qu’on entend, et ce qu’on entend vient de la parole de Christ.’’
Jésus enseignait à Ses disciples sur le pardon des fautes. Il les avertissait de prendre garde à eux-mêmes premièrement. Il leur enseignait au sujet du frère qui a péché et qu’il faut reprendre. Il leurs disait : ‘’ S’il se repent, pardonne-lui. Et s’il a péché contre toi sept fois dans un jour et que sept fois il revienne à toi, disant : Je me repens, — tu lui pardonneras.’’ Les disciples avaient de la difficulté à croire ce qu’ils entendaient de Jésus. Ils dirent au Seigneur, augmente-nous la foi.
Luc 17. ‘’ 6 Et le Seigneur dit : Si vous aviez de la foi comme un grain de sénevé, vous diriez à ce sycomore : Déracine-toi, et plante-toi dans la mer ; et il vous obéirait.’’
Le grain de sénevé est une toute petite semence qui peut devenir un grand arbre. Une petite foi naît en écoutant la parole de notre Dieu. Elle va produire des grands résultats dans notre vie à cause de Lui.

La foi, c’est plus que croire que quelque chose est vraie.

La foi est de croire ou d’avoir cette certitude que ce que nous ne voyons pas, ce que nous n’avons pas encore, nous l’attendons avec patience. Nous n’avons jamais vu Jésus, mais nous croyons qu’Il est venu et vécu sa vie sur la terre. Il a aimé et aidé les gens qu’il a côtoyés. Il a été méprisé, brisé par la souffrance. Il est mort et Il est ressuscité pour notre justification auprès de Dieu. Nous croyons, cela nous communique l’espérance, une réalité, un avant-goût que tout ce que le Père nous promet est bon, juste, saint, glorieux. C’est cela que nous attendons patiemment. Cela signifie avoir des convictions, être assuré que quelque chose est vrai même si nous ne pouvons pas le voir. La foi prouve à notre esprit la réalité des choses qui ne peuvent être vues par nos yeux. Nous devons apprendre à nous appuyer sur la Parole de Dieu et à obéir à ses ordonnances pour en retirer ses bénéfices.

Le Père désire répondre aux demandes de Ses enfants.

Nous ne pouvons pas Le manipuler. Il prendra Lui-même l’initiative de nous accorder ce que nous avons besoin pour notre épanouissement. Il répondra toujours au besoin nécessaire de tous Ses enfants qui Lui demande par la foi, même au-delà de ce que nous demandons ou pensons. Nous savons que posséder la foi n’est pas une attitude positive, ni aspirer à quelque chose, à un désir ou à un souhait quelconque. Ce n’est pas la réponse à un caprice, à la convoitise, à l’envie ou à la cupidité. Ce n’est vraiment pas relié à nos passions, à nos ambitions, à nos appétits charnels. Nous passons par un temps difficile, nous pouvons espérer et nous attendre au meilleur. La foi est la capacité de faire confiance à ce que nous ne pouvons pas voir. Elle nous libère de nos peurs et de nos craintes. La foi n’est pas l’absence de doute. Elle maintient, conserve, entretient la confiance, la conviction et la certitude malgré les doutes. Elle dépasse nos pensées, notre raisonnement, notre logique, notre compréhension.

Nous devons croire ce que la Parole de Dieu nous révèle avant tout.

Nous nous laissons si souvent emporter par le manque de foi. Les commandements de Dieu ne sont pas pénibles, parce que tout ce qui est né de Dieu triomphe du monde.
1 Jean 5. ‘’4 car la nature divine qui nous a été communiquée par la nouvelle naissance triomphe du monde. La puissance victorieuse par laquelle nous triomphons du monde, c’est notre foi.’’
Ce n’est pas nos inquiétudes, nos possessions ou nous amasser des trésors sur cette Terre qui nous fera vaincre le monde, pas plus que de nous inquiéter pour le lendemain. Père vient au secours de notre incrédulité, nous avons besoin de plus de convictions dans notre vie. Tous nous pouvons avoir une grande foi en Lui et en Ses promesses. Nous devons changer notre manière de penser. Soyons toujours animés de cette foi qui plaît à Papa. La chose la plus importante à posséder pour notre vie est la foi.
Bonne semaine !

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.