Centre chrétien d’Amos

Accueil > Les annonces de la semaine ! > Ressources ! > Pensées à méditer !

Pensées à méditer !

mercredi 3 avril 2019, par Gerard Rouillard

Une vie comblée, ravie, satisfaite, rassasiée et abreuvée.
La perception qui est donné au mot comblé est comme si nous mettions une nappe pour recouvrir notre table de cuisine. Nous sommes satisfaits et contents de sa nouvelle apparence. Elle est toujours là présente sous la nappe, mais elle se présente sous une toute nouvelle apparence. Sans Jésus dans notre vie, nous ne pouvons rien faire. Notre nature charnelle est transformée par la nature de l’Esprit de Christ. Nous possédons et manifestons le caractère de Jésus dans notre vie par Son Esprit car sans Lui, nous ne pouvons absolument rien faire. Dans notre vie personnelle comme dans celle de l’Église, le fruit de l’Esprit est plus important et plus essentiel que tous les dons et tous les talents que nous pouvons manifestés par nos actions quotidiennes.
Il y a beaucoup de choses que nous devrions retrouver dans la vie des enfants de Dieu.
Il est nécessaire que nous portions tous ce fruit, si nous désirons vivre une vie bien remplie, satisfaisante, animée par l’amour de notre bon Papa. Ce fruit doit être porté par tous, car il est le résultat de notre relation intime avec Lui. Beaucoup de chrétiens ne portent pas le fruit de l’Esprit car ils ne vivent pas cette connexion. lls seront comme des sarments morts retranchés du tronc. Si nous marchons par l’Esprit nous manifesterons Son fruit. Il sera manifeste dans notre vie courante. Montrons ce fruit pour que la gloire du Père soit manifestée sur cette terre.

Jean 15. ‘’1 ¶ Je suis le vrai cep, et mon Père est le vigneron. 2 Tout sarment qui est en moi et qui ne porte pas de fruit, il le retranche ; et tout sarment qui porte du fruit, il l’émonde, afin qu’il porte encore plus de fruit. ‘’
Jésus compare la vie chrétienne à un cep avec ses sarments. Le vrai cep, c’est Jésus et Son Père est le vigneron. Le Père est réfléchi et attentif pour bien prendre soin de chacun de nous. Il est sage, vigilant au sujet de Sa vigne qu’Il compare à Son Église. Il désire que Son Église prospère à tous les niveaux. Nous sommes les membres du Corps de Christ.
1 Jean 3. ‘’16 Nous avons connu l’amour, en ce qu’il a donné sa vie pour nous ; nous aussi, nous devons donner notre vie pour les frères.’’
Le Père désire voir Ses enfants revêtus d’une belle personnalité et de bonnes dispositions. Il désire que notre vie soit comblée et revêtue de Lui par Son Esprit. Nous devons rechercher à vivre une vie de plénitude en Lui. Nous sommes bien souvent émondés, taillés, coupés. Sur un cep nous recherchons des sarments avec des raisins, et dans un croyant nous recherchons un caractère chrétien rempli d’amour. Il désire retrancher les choses inutiles dans notre vie pour que l’on produise davantage le fruit. Il désire retrancher de notre mode de vie ce qui nous empêche de vivre une vie comblée par Son Esprit.
Si nous sommes revêtus de Son amour, nous vivrons une vie comblée.

Galates 5. ‘’ 22 Mais le fruit de l’Esprit c’est l’amour, la joie, la paix, la patience, l’amabilité, la bonté, la fidélité, 23 la douceur, la maîtrise de soi.’’
L’amour est la nature et le don du Père pour tous Ses enfants. Il nous a aimé le premier et Il a donné, dans Son amour, Son Fils pour notre salut. Jésus a renoncé à tout par amour pour nous et Il a donné Sa vie. Notre salut découle d’une personne, non d’une règle ou d’une religion. Examinons maintenant les aspects du fruit que nous devons retrouver dans notre caractère chrétien.
1Corinthiens 16. ‘’14 Que tout ce que vous faites se fasse avec amour !’’
Nous aimerons Dieu de tout notre être et nous aimerons notre prochain comme nous nous aimons nous-mêmes. L’amour découle de notre relation avec le Saint-Esprit qui répand l’amour du Père en nous. Nous apprendrons à aimer ceux et celles que le Père a aimés. Si nous aimons comme Il nous a aimés, nous accepterons de mourir pour les autres avec amour. Paul nous avertit que si nous nous mordons et nous dévorons les uns les autres, prenons garde que nous ne soyons détruits les uns par les autres. Par l’action de son Esprit dans notre cœur, le Père désire nous communiquer Ses sentiments, Sa nature et Sa bonté.
Nous sommes dans les derniers jours et nous sommes appelés à devenir un peuple prophétique rempli d’amour.

1 Corinthiens 14. ‘’1 ¶ Recherchez l’amour. Aspirez aussi aux dons spirituels, mais surtout à celui de prophétie.’’
Nous devons aspirer à édifier tous les membres de l’Église par Son amour répandu dans notre cœur. Nous sommes tous des membres importants du corps de Jésus sur la terre animé par Lui. Si nous sommes revêtus de Son amour, nous vivrons une vie comblée. La joie et la paix seront notre état normal. Nous nous confierons dans la bonté du Père et Sa paix nous envahira dans toutes situations. Nous vivrons la paix avec Dieu, avec nous-mêmes et avec les autres. Recherchons à vivre cette relation toujours plus intime et nous deviendrons beaucoup plus facilement patient et gentil. La patience est une preuve de foi qui manifeste Sa présence. Elle nous permettra de combattre le bon combat et de toujours nous attendre à Son intervention. Elle fortifiera notre foi dans les épreuves et dans l’attente de Ses promesse. Nous deviendrons des personnes gentilles. L’amabilité consiste à traiter les autres comme nous voudrions qu’ils nous traitent. Ce que nous désirons que les autres fassent pour nous, nous le ferons de même pour eux.
Nous nous attendrons à la bonté du Père en tout temps et en toute circonstance.

Sa bonté fera naître la générosité et le dévouement dans notre coeur. Elle débouchera sur la compréhension et la compassion envers les autres. Elle nous portera à aller toujours plus loin et nous disposera à faire ce qui est bien autour de nous. Elle fera grandir notre désir de servir et de faire passer le besoin des autres avant le nôtre. La bonté s’exprime par l’écoute, l’attention, la miséricorde et la compassion. Ces simples petits gestes contagieux qui peuvent devenir de grandes motivations dans la vie des autres. Le Père dans Sa grande fidélité garde Sa parole et Ses promesses. À son exemple, notre fidélité à tenir parole inspirera la confiance autour de nous. Nous sommes fidèles en peu de chose, Il nous établira sur beaucoup. Nous pourrons entrer dans Sa joie. Nous serons reconnus par notre caractère doux. La douceur est l’un des fruits les plus délicats que produit l’Esprit. Manifestons notre douceur dans nos relations avec les autres car nous sommes animés par l’Esprit de Papa. Notre comportement rude ou bon envers les autres révélera toujours notre fond intérieur.

La maîtrise de soi est la faculté de soumettre différents éléments de notre vie.
Elle fait partie du fruit que le Saint Esprit produit dans la vie des enfants de Dieu. Elle doit s’appliquer avec rigueur aux paroles qui sortent de notre bouche. Souvent, nous sommes esclaves des exigences de la vue, l’ouïe, le goût, le toucher et l’odorat. Nous voyons combien il est important de maîtriser ce qui se passe dans notre cœur, nos pensées. Ce fruit nous l’aurons en restant en communion avec Lui. Nous possédons et manifestons le caractère de Jésus dans notre vie par Son Esprit car sans Lui, nous ne pouvons rien faire. Nous vivrons une vie comblée.
Bonne semaine !

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.