Centre chrétien d’Amos

Accueil > Les actualités ! > Ressources 2019 ! > Pensées à méditer !

Pensées à méditer !

jeudi 17 janvier 2019, par Gerard Rouillard

Une mission d’amour !

Nous avons été crée pour une mission spéciale. Créé pour aimer Dieu et les autres.
Le plus important commandement que Jésus nous a donné se retrouve dans sa réponse à un docteur de la loi. Les Pharisiens voient que Jésus a fermé la bouche aux Saducéens et que la foule est frappée par Ses réponses. Ils décident de lui tendre un nouveau piège et l’un d’eux lui pose une question. Nous pouvons imaginer un peu l’atmosphère qui régnait entre les gens religieux et Jésus. Ils étaient devenus jaloux de la popularité de Jésus auprès du peuple.

Mathieu 22. ‘’36 Maître, quel est le plus grand commandement de la loi ? 37 Jésus lui répondit : ‘’Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme et de toute ta pensée. 38 C’est le premier commandement et le plus grand. 39 Et voici le deuxième, qui lui est semblable : ‘’Tu aimeras ton prochain comme toi-même.’’
Une vérité tellement profonde que nous devrions considérer en priorité.
Considérons ce que signifie aimer Dieu et aimer notre prochain parce que c’est la plus grande et la plus importante mission. C’est notre première responsabilité spirituelle et morale. Ce sont deux priorités que nous ne devons jamais négliger dans notre vie chrétienne. En tant que chrétiens, nos engagements doivent rester forts, indépendamment de ce que nous ressentons à chaque jour. Nous pouvons réaliser que nous sommes loin de satisfaire les exigences de Jésus dans notre génération. Ces deux éléments sont de plus en plus rares dans notre société. Que signifie vraiment aimer Dieu et aimer son prochain dans la pensée de Jésus ? Nous sommes encore loin d’aimer Dieu de tout notre cœur, de toute notre âme, de toute notre pensée et de toute notre force. Pour beaucoup, la relation avec Dieu est devenue une relation de complaisance, de politesse, de gentillesse. Une relation appropriée avec Lui est plus gratifiante que tout ce que ce monde a à offrir. Il est temps de nous évaluer et de grandir dans la connaissance de Son désir de nous voir l’aimer et aimer comme Il nous a aimés.
Le véritable amour n’est pas qu’un sentiment, c’est un engagement.

Nous aimerons Dieu de la même manière qu’Il nous aime. Il a tenu Son engagement jusqu’au bout. Que signifie être un passionné de Dieu ? L’aimer plus que tout au monde. Ne rien laisser passer avant Lui dans notre cœur. Nous l’aimons de tout notre cœur. Cela veut dire que nous l’aimons complètement.
Matthieu 24. ‘’12 Parce que le mal ne cessera de croître, l’amour du plus grand nombre se refroidira. 13 Mais celui qui tiendra bon jusqu’au bout sera sauvé.’’
Le cœur est le centre de la vie et il me parle de devenir passionné. Il me parle aussi d’intimité, de partage, d’appartenance. Plusieurs chrétiens adorent, servent Dieu, mais ne le connaissent pas beaucoup. Nous vivons de l’intimité avec quelqu’un que nous connaissons et aimons. Nous devons apprendre à Le connaître. Nous pouvons l’aimer en prenant du bon temps pour rire et pleurer ensemble. Nous savons que cette personne va comprendre nos joies et nos peines. Nous pouvons aussi crier et nous réjouir dans Sa présence. Le cœur nous apportera toujours à vivre des émotions fortes dans notre âme. L’amour et la vérité toucheront toujours nos émotions. Nos émotions devront être toujours équilibrées avec la vérité de la Parole de Dieu. Nous devons faire attention à la routine qui tue l’amour. Il aura toujours la première place dans notre vie, restons toujours loyaux à Lui dans notre cœur. L’aimer avec tout notre cœur, de toute notre âme signifie que nous ne laissons absolument rien nous empêcher de l’aimer. Notre caractère, nos penchants, nos désirs, nos plaisirs, notre audace, nos phobies, nos peurs, nos craintes, nos inquiétudes sont des expressions de notre âme. Rien de tout cela ne doit nous empêcher ou restreindre notre amour pour Dieu. Nous devons désirer aimer Dieu sans rien retenir de toute notre âme, de toute notre force. Nous devons y mettre toute notre capacité, notre force, notre bon vouloir, notre pouvoir.
Le Père désire nous aider à sortir de nous-mêmes et à nous libérer de notre égoïsme.

2 Timothée 3. ‘’2 Les hommes seront égoïstes, avides, exclusivement préoccupés d’eux-mêmes : de leurs richesses, de leurs réalisations, de leurs prétentions ; ils seront, de plus, arrogants, jaloux, envieux, blasphémateurs et médisants. Ils ne connaîtront plus ni respect envers les parents, ni reconnaissance ni respect pour ce qui est sacré.’’
L’amour du prochain, c’est rechercher son intérêt, son importance, son attention avant les miens. Nous ne sommes pas le centre de l’univers. L’amour nous conduit à nous décentrer de nous-mêmes, à ne plus penser qu’à son petit moi. Nous ne pouvons pas nous suffire à nous-mêmes et nous ne pouvons pas vivre seuls. Nous ne pouvons pas nous coupés du monde extérieur. Nous avons besoin de Dieu et nous avons besoin des autres. Nous avons besoin aussi de laisser agir les autres dans notre vie. Notre société agit de plus en plus comme si nous ne devions rien à notre voisin. Nous sommes devenus égoïstes et nous oublions notre mission d’aimer notre prochain comme nous-mêmes. Ne soyons pas insensibles au besoin de ceux et celles qui nous entourent.
Notre amour pour Dieu nous conduira à faire plus pour les autres.
1 Jean 3. ‘’18 Petits enfants, n’aimons pas en paroles et avec la langue, mais en actions et avec vérité.’’

Nous pouvons prendre cette décision d’aimer comme un engagement. Nous ne pouvons pas penser qu’à notre propre vie, ignorant les besoins des autres. Notre relation avec Dieu va en souffrir. Le Père nous demande de l’aimer avec toute notre force. Ce qui nous apporte à chercher un moyen de manifester notre amour que nous avons pour Lui. Nous n’avons pas tellement de difficulté à nous aimer. Aimer notre prochain en lui faisant tout ce que nous ferions pour nous-mêmes. Lorsque nous avons faim, nous mangeons. Lorsque nous avons un besoin, nous essayons de le satisfaire. Lorsque nous sommes malades, nous nous soignons. Nous essayons toujours d’ être à la hauteur de nos attentes.
Souvenons de notre relation intime, profonde remplie de l’Esprit.
Apocalypse 2. ‘’4 Mais ce que j’ai contre toi, c’est que tu as abandonné ton premier amour.’’
L’abandon de notre premier amour est une chute. Nous devons nous relever. Pour pouvoir le faire, nous devons changer d’attitude et nous repentir. Nous devons nous souvenir d’où nous avons déchu. Nous devons nous souvenir de notre condition, comment c’était avant notre dégringolade. Nous devons vivre un changement complet au niveau de notre cœur. Nous désirons aimer avec tout ce que nous sommes. Nous ne sommes pas aimé(e) en fonction de ce que nous faisons mais en raison de qui nous sommes. Le Père nous demande de l’aimer avec toute notre force. Ce qui nous porte à chercher un moyen de manifester notre amour que nous avons pour Lui. Nous avons envie, le goût de faire quelque chose qui va prouver notre amour que nous avons pour Lui envers notre prochain.
Bonne semaine !

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.