Centre chrétien d’Amos

Accueil > Les actualités 2018 ! > Ressources 2018 ! > Pensées à méditer !

Pensées à méditer !

mercredi 7 novembre 2018, par Gerard Rouillard

Un fidèle serviteur respectueux devant Sa souveraineté !
Jésus montre-nous encore et encore ta Gloire. Sommes-nous fidèles, assidus, zélés ? Commençons-nous à nous ennuyer dans notre vie chrétienne ? Commençons-nous à nous ennuyer quand nous venons à nos rencontres ? Nous avons besoin d’être désespéré pour Jésus, Sa présence, Son Esprit, Sa Parole dans notre vie.

2Cor. 3. ‘’18 Or nous tous, contemplant à face découverte la gloire de Seigneur, nous sommes transformés en la même image, de gloire en gloire, par le Seigneur en Esprit.’’
De Gloire en Gloire à la ressemblance de Jésus. Il désire se manifester dans notre vie et dans notre assemblée ? Pouvons-nous définir nos valeurs comme serviteur de Dieu ? Pouvons-nous définir la réalité de ce que nous sommes, ce que nous désirons et où nous désirons aller avec notre vie ? À quelle place nous trouvons-nous ? Nous avons le choix de continuer ou d’arrêter. Nous devons prier pour un rétablissement de notre foi dans la puissance de notre Dieu. Pour revenir à une spiritualité plus profonde, nous devons retrouver une vision fraîche de ce qu’Il est. Notre vie sera brisée, chancelante et attaquée, tant et aussi longtemps que nous oublierons, que c’est le Seigneur Dieu Tout-Puissant qui règne. Nous devrions être remplis d’une confiance absolue, d’une crainte respectueuse envers Lui en sachant que nous sommes victorieux en Jésus.

Prenons exemple sur la vie de Jésus. Il était le maître et Il a lavé les pieds.
Marc 10.’’ 45 Car le Fils de l’homme est venu, non pour être servi, mais pour servir et donner sa vie comme la rançon de plusieurs.’’
Jésus inspirait en même temps l’amour, l’espoir, le respect, la crainte et la révérence. Il était toujours là pour répondre aux besoins des gens et de Ses disciples. Comment définissons-nous la réalité de notre passion, de notre soif de voir la Gloire de Jésus ? L‘Église en général n’a pas été vue dans les dernières années, dans un Esprit de réussite. Elle a été vue plutôt comme pressée de tout bord et de tout coté. Ses moyens sont diminués, et elle est insatisfaite de son influence dans ce monde. Comment faire pour amener les gens à aimer notre Père ? Comment faire pour les aider à aimer ce que nous aimons ?
Jean 13. ‘’15 car je vous ai donné un exemple afin que vous fassiez comme je vous ai fait.’’

Nos attitudes, nos sentiments devraient être les mêmes que ceux de notre maître.
Quand nous prenons soin de nos frères et sœurs à l’intérieur de notre église locale, nous faisons la même chose que Jésus a faite. Nous devrions être là pour répondre à leur besoin comme de bons et fidèles serviteurs. Nous pourrions essayer de toujours mieux les connaître en tant que membre du Corps de Jésus. Nous pourrions juste essayer de rencontrer tout le monde et leur faire savoir que nous les aimons. Quand un nouveau vient à nos rencontres, juste être là peut faire la différence pour l’impression qu’il va avoir de notre assemblée. Si nous sommes là, nous pouvons l’accueillir, l’encourager et le saluer. Jésus ne recherchait pas des hommes célèbres et pleins de talents pour devenir Ses disciples. Il recherchait avant tout des personnes qui désiraient le suivre. Il aimait des gens sur lesquels Il pouvait compter. Ce qui est important, c’est que l’on peut compter sur chacun de vous. Vous voir à nos rencontres m’encourage personnellement.
Un fidèle serviteur s’engage à servir la cause du Royaume de Dieu.
Les différents ministères que nous avons dans notre assemblée sont là pour répondre aux besoins des gens. Nous pouvons nous impliquer à l’intérieur de ces ministères. Nous pourrions aussi prendre soin de nos aînés. Nous pouvons visiter les malades dans les foyers et à l’hôpital. Nous serions toujours là avec tout ce qu’il faut pour combler leurs besoins. Les deux disciples Jacques et Jean, les fils de Zébédée, viennent trouver Jésus et lui demande une place de gloire et d’honneur auprès de Lui dans Son règne glorieux. Mais Jésus leur dit : ‘’Vous ne savez pas ce que vous demandez. Pouvez-vous boire la coupe de douleur que je vais boire, ou recevoir le baptême de souffrance que je vais recevoir ?’’
Marc 10. ‘’39 Nous le pouvons, dirent-ils. Et Jésus leur répondit : Il est vrai que vous boirez la coupe que je dois boire, et que vous serez baptisés du baptême dont je dois être baptisé ; ‘’
Et ils lui répondirent : ‘’Nous le pouvons.’’ Jésus leur répond que ce n’est pas à Lui de décider qui siègera à Sa droite ou à Sa gauche ; ces places sont à ceux pour qui Dieu les a préparées. Quand les dix autres disciples entendirent cela, ils s’indignèrent contre Jacques et Jean. Alors Jésus les appela tous et leur dit : ‘’Vous le savez, ceux qu’on regarde comme les chefs des peuples les commandent en maîtres, et les grands personnages leur font sentir leur pouvoir. Mais cela ne se passe pas ainsi parmi vous. Au contraire, si l’un de vous veut être grand, il doit être votre serviteur, et si l’un de vous veut être le premier, il doit être l’esclave de tous.’’
Nous désirons être des grands, soyons des serviteurs.

Ce n’est pas d’être important ou d’avoir une position élevée qui compte pour Jésus. La pensée du mot serviteur s’exprime par poursuivre, courir rapidement pour attraper une personne ou une chose. Nous désirons être les premiers, soyons des esclaves. La pensée du mot esclave s’exprime par lier, attaché avec de chaînes, mettre aux fers. Jésus désire un serviteur fidèle, assoiffé de Sa présence avant la super star ou la méga star qui a soif de grandeur et de célébrité. Nous devons aimer Sa Présence au milieu de nous. Un fidèle serviteur sera toujours assoiffé de la présence de son maître.
Psaume 26. ‘’8 Eternel, j’aime le séjour de ta maison, le lieu où ta gloire habite !’’
Nous ne perdons jamais notre temps dans Sa présence. Nous la recherchons, la désirons et l’aimons plus que toutes autres choses dans notre vie. Juste se sentir proche de Lui et nous nous sentons déjà mieux. Nous désirons tous baigner et nous reposer en Lui. Quand Jésus est présent, il se passe des choses extraordinaires. Nous sentons-nous anxieux, stressés, coupables ? Nous en parlons à Jésus et alors Il répond à notre besoin. Nous devons vivre si près de Lui que nous nous sentons libres de lui parler n’importe quand, n’importe où. Nous devons être des gens de Sa présence. C’est ça qui nous rend unique, la porte de notre cœur Lui est toujours ouverte. Nous désirons tous lui parler et qu’Il nous parle. C’est Lui seul qui peut nous changer, nous renouveler et nous utiliser. Il déverse tout ce que nous avons besoin dans notre vie. Pourquoi ne pas être des serviteurs (servantes) de la présence du Seigneur ? Pensons à Jésus et répondons à cette question : ‘’Pouvons-nous boire la coupe de douleur que Jésus a bue, ou recevoir le baptême de souffrance qu’Il a reçu ?’’ Les deux disciples Jacques et Jean ont répondu : ‘’Nous le pouvons.’’ Nous devons apprendre à ne jamais abandonner, à ne jamais cesser de croire et de croître.
Bonne semaine !

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.