Centre chrétien d’Amos

Accueil > Les actualités 2018 ! > Ressources 2018 ! > Pensées à méditer !

Pensées à méditer !

jeudi 7 février 2013, par Pasteur Gérard Rouillard

Défrichez-vous un champ nouveau ! Série N0.1

Jérémie 4. ‘’3 Car ainsi parle l’Eternel aux hommes de Juda et de Jérusalem : Défrichez-vous un champ nouveau, Et ne semez pas parmi les épines.’’

N'importe quel bon agriculteur vous dira qu'avant qu'on puisse augmenter la récolte de n'importe quel genre de culture, la première chose à faire est de passer la charrue.

Nous devons passer la charrue. C’est plus que nécessaire, après un bon le labourage, on peut semer ou commencer le processus de l'ensemencement pour avoir une bonne récolte. Une leçon très importante que nous devons apprendre, est que le sol une fois après avoir été labouré, s’il n’est pas cultivé toute suite, doit être à nouveau labouré avant qu'il soit planté ou semé. Sinon, les mauvaises herbes, les épines vont empêcher la semence de croître et de se multiplier. C’est la même chose dans le spirituel, nous devons régulièrement regarder au sol de notre cœur.

Il est temps de laisser la vraie repentance briser nos coeurs stériles et endurcis.

On ne devrait pas se satisfaire d'une terre légèrement labouré, mais on devrait rechercher un profond sillon de repentance, de vrai repentir. En d'autres termes, pas juste se satisfaire d'une seule agitation de cœur. On doit vivre un réel, un vrai changement de pensée et de manière de vivre. Le fait est, qu’un trop grand nombre d’entre nous, ont été trop longtemps non cultivé dans la droiture. Il est temps de laisser la vraie repentance briser nos coeurs stériles et endurcis. Quand ceci sera fait, la semence de la Parole de Dieu ne sera plus étouffée par les épines, par les plaisirs mondains et les soucis de la vie.

Nous devons préparer notre cœur.

Jérémie avertit qu'on ne devrait pas semer les semences dans un sol incapable de produire. L’agriculteur prépare la terre en la dégageant des mauvaises herbes et en l'exposant au soleil et à l'air avant de planter la semence. On doit ainsi considérer la semence de la repentance comme une question très sérieuse, exigeant la réflexion. Imaginez que l’on sème dans une terre qui n’a pas été correctement labouré. Elle est pleine d’épines, de mauvaises herbes. Que de temps et d’efforts gaspillés. Un sol laissé à lui-même produit seulement des mauvaises herbes. 

À suivre….

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.