Centre chrétien d’Amos

Accueil > Les actualités 2018 ! > Ressources 2018 ! > Pensées à méditer !

Pensées à méditer !

mercredi 6 juin 2018, par Gerard Rouillard

Notre nouveau chemin !
Nous devons comprendre comment le Père désire nous rendre juste.
Nous pouvons nous imposer une manière d’être justes. Les Juifs au temps des Apôtres n’avaient pas compris comment le Père Céleste désirait rendre juste les êtres humains. Ils ont cherché à imposer leur façon d’être juste. Ils étaient pleins d’ardeur mais ce zèle n’était pas éclairé par la connaissance. Nous devons réaliser qu’ils ont refusé le chemin que le Père leur offrait en Jésus. Nous devons faire un choix éclairé pour notre vie. Nous pouvons découvrir le chemin qui mène à la liberté et éliminer le légalisme. Et si vous me demandez quel est le bon chemin un mot me suffira pour répondre, Jésus. Les Juifs avaient choisi le chemin de la loi de Moïse. Jésus avait dit à Ses disciples de ne pas laisser leur cœur être troublé. Nous nous devons garder une totale confiance en Lui.
Jean 14. ‘’6 Jésus lui dit : « C’est moi qui suis le chemin, la vérité et la vie. On ne vient au Père qu’en passant par moi.’’

Jésus ne nous montre pas le chemin, Il est le chemin et la vérité que l’homme doit s’approprier personnellement pour recevoir la seule source de la vie ou pour être sauvé.
Suis-je sur la bonne voie, la voie révélée par Dieu, et non pas la voie préférée par moi-même, ou mes proches ? Il y a deux chemins pour parvenir à notre justification aux yeux de Dieu. Il y a un chemin étroit qui est Jésus et le chemin large qui est d’essayer de suivre la loi de Moïse. La loi sera toujours opposée à la grâce dans le Nouveau-Testament. Il y a une grande différence entre ces deux chemins pour se rendre à notre destination rêvée. Nous ne pouvons pas emprunter les deux chemins à la fois. Il nous faut choisir et garder la bonne route pour parvenir à atteindre la maison de notre Père.
Jésus est l’accomplissement de la loi. La loi donnera la vie à celui qui obéit à tous ses commandements.
Romains 10. ‘’ 4 En effet, la fin de la loi, c’est Christ pour la justification de tout croyant…’’
La fin de la loi peut être entendue au sens de terme ou de finalité. Jésus est le trait-union entre l’Ancien-Testament et le Nouveau-Testament, entre la loi et la grâce pour parvenir à notre destination éternelle. Nous devons réaliser que nous pouvons en Jésus vivre une belle relation intime avec notre Père Céleste. Dans Sa grâce, Il désire tellement nous transformer à l’image de Jésus. Nous pouvons passer à coté du plan du Père pour notre vie. Nous pouvons passer une grande partie de notre vie à combattre sans succès pour nous améliorer, pour nous corriger, pour progresser dans notre marche dans la foi. Nous pouvons aussi passer du temps à nous questionner sur ce qui est bon ou mauvais aux yeux de notre Père Céleste sans jamais pleinement comprendre Sa justification en Jésus. Nous voulons tellement Lui plaire que nous passons une partie de notre vie à nous condamner ou à essayer de nous justifier à Ses yeux et aux yeux des autres chrétiens. Nous ne pouvons pas imaginer tout l’impact catastrophique et mortel que cela peut avoir sur notre vie chrétienne. Nous essayons bien souvent d’emprunter les deux chemins en même temps en pensant se rendre à la bonne destination. Nous essayons de faire cohabiter la loi et la grâce dans notre cœur. À cause de cela, nous perdons la joie, la paix, la tranquillité que nous apporte une vie dans Sa grâce.

Nous pouvons bien comprendre combien la loi est opposée à la grâce.
Nous allons voir comment la loi est un moyen d’accomplir la justice de Dieu. Moïse écrit de la justice qui vient de la loi : « L’homme qui aura fait ces choses vivra par elle ». La loi aurait pu suffire si elle avait pu être atteinte, car la justice de la loi doit être pratiquée. Mais la justice de la foi est une chose entièrement différente, elle est attribuée par le Père Céleste à l’homme sans les œuvres de la loi.
Romains 3. ‘’21 Mais maintenant, sans la loi est manifestée la justice de Dieu, à laquelle rendent témoignage la loi et les prophètes,…’’
Au moment où nous croyons en Jésus-Christ c’est pour nous la fin de la loi comme moyen de justification. Nous appelons cela la Bonne Nouvelle de l’Évangile. La loi durera éternellement, car elle ne peut pas mourir. Mais, c’est la fin de la loi comme moyen d’accomplir la justice de Dieu. Nous réalisons que la même chose se produit dans le cœur des gentils que dans le cœur des Juifs. Les païens n’ont pas lu la loi de Moise, mais nous voyons que l’œuvre de la loi est écrite dans leurs cœurs et dans leurs consciences. Paul enseigne que nos pensées nous accusent ou nous défendent tour à tour. Nous voyons donc dans notre coeur l’action de la loi. Si nous regardons dans nos vies, nous pourrons probablement nous souvenir des moments où cela est entré en action dans notre cœur. Nous avons essayé de nous trouver des excuses, et en même temps nous étions nos propres accusateurs. Notre conscience était là pour donner la sentence. C’est l’œuvre de la loi écrite dans nos cœurs.
C’est quoi prendre le chemin de la grâce au lieu de la loi pour se rendre au Père ?

Éphésiens 2. ‘’ 8 Car c’est par la grâce que vous êtes sauvés, par le moyen de la foi. Et cela ne vient pas de vous, c’est le don de Dieu. 9 Ce n’est point par les œuvres, afin que personne ne se glorifie.’’
Jésus est plus grand que notre cœur. Nous pouvons définir le chemin de la grâce comme ce qui est donné gratuitement par notre bon Papa Céleste. C’est un don que nous pouvons recevoir par la foi, sans être ni gagné ni mérité par nous. La seule manière ou moyen pour recevoir la grâce est la foi qui est aussi un don de Papa. Ce n’est que par la foi en Lui que nous pouvons venir au Père et demeurer dans sa maison. Nous n’avons pas à juger qui ira au ciel. Notre rôle consiste à montrer aux gens le bon chemin. Nous ne pouvons pas nous glorifier car la grâce et la foi sont des cadeaux de Papa pour nous en Jésus.
Jean 1. ‘’17 En effet, la loi a été donnée à travers Moïse, mais la grâce et la vérité sont venues à travers Jésus-Christ.’’
Les gens veulent mélanger un peu de loi et un peu de grâce. Le Père ne permettra pas que l’on mélange. La loi a été donnée à Moïse et si quelque chose est de la loi alors ce n’est pas la grâce. La grâce et la vérité sont venues à travers Jésus-Christ. Nous ne devons pas essayer de mélanger ces deux choses. Si vous êtes sous la grâce, vous n’êtes plus sous la loi et le péché n’aura plus de pouvoir sur vous. Tant que vous serez sous la loi, le péché dominera sur vous. Si vous voulez être justifié par la loi, vous devez donc faire tout ce que la loi dit en toutes circonstances. La grâce dit : ‘’ Quelqu’un d’autre l’a fait pour toi.’’ Jésus a tout accompli et la victoire est assurée, parce que notre vie maintenant découle d’une autre source. La puissance du Saint-Esprit qui a ressuscité Jésus habite en nous et rends la vie à notre corps mortel. De gloire en gloire, Il nous transforme à l’image de Jésus. Nous pouvons prendre ce chemin ou celui des œuvres qui est basé sur nos travaux accomplis. Nous devons réaliser la loi ne vient pas de Jésus.
Bonne semaine !

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.