Accueil du site > Les actualités ! > Pensées à méditer !

Pensées à méditer !

- vendredi 29 septembre 2017

La vie chrétienne !

Je vous encourage à rechercher à vivre comme Jésus le désire.

Il est venu pour nous permettre de revenir vers Son Père pour notre transformation à Son image. Réalisons que Jésus aimait prendre du temps avec Son Père régulièrement. Nous devons nous armer de patience dans l’amour du Père Céleste pour ressembler à Jésus en cultivant notre intimité avec Lui. Grandir à l’image de Jésus est un processus long et lent qui prendra toute la durée de notre vie.

Éphésiens 5. ‘’15 Veillez donc avec soin sur votre conduite.’’

L’expression, veillez donc avec soin, nous communique l’idée de porter des soins attentifs sur quelque chose ou quelqu’un dans le sens de s’occuper et se soucier. Veillons à ce que nous et nos proches maintiennent une bonne santé à tous les niveaux car les jours que nous vivons sont très mauvais. Nous vivons dans une époque de rapidité, de stress intense et nous le savons tous.

Le but de ce partage est que nous regardions attentivement comment nous avançons dans notre marche chrétienne.

Notre façon de vivre est évidemment la chose la plus importante que nous avons à administrer. Il faut faire le ménage de temps en temps sur notre chemin pour enlever tous les obstacles qui nous empêchent de vivre premièrement notre intimité avec Dieu. Nous devons veiller rapidement à nous conduire avec sagesse car l’insensé ne prend pas garde à sa manière de vivre ; l’homme sage oui. Ne vivons pas sans réfléchir, mais vivons plutôt comme des gens prudents, attentifs, réfléchis, raisonnables. Je dirais même comme des personnes intelligentes. Des gens qui savent calculer le prix, mesurer le temps où nous sommes, les besoins que nous rencontrons sont tellement nombreux.

Les capacités que nous avons ou possédons sont bien souvent limitées.

Pourquoi la fatigue, l’épuisement, l’abattement ?

Éphésiens 5. ‘’16 qui savent profiter du temps que Dieu leur laisse.’’

Nous devons savoir profiter du temps que le Père nous donne de vivre à chaque jour. Pourquoi la fatigue est–elle si présente dans notre génération et fait-elle de plus en plus partie intégrante de notre quotidien ? Comment discerner tous ces problèmes dans notre vie qui nous épuisent ? Quand nous nous sentons abandonnés, rejetés, trahis, c’est quelque chose de douloureux à vivre. Nous devons prendre conscience de ces situations prolongées qui ne sont pas acceptables, satisfaisantes pour notre vie. Parfois, c’est beaucoup d’efforts au travail et peu d’avancement. L’insuccès, des expériences de perte subite comme un deuil, une séparation, un divorce, un sinistre, une défaite, toutes ces choses qui peuvent nous affecter grandement dans notre quotidien. L’intention du Père au travers des épreuves est de manifester la vie de Jésus en nous. Nous n’arrivons pas à porter notre fardeau accablant ? Sommes-nous trop chargés ?

Jésus désire nous donner de la détente.

Imaginons ce sentiment de privation, d’absence d’une chose ou même d’une personne dans notre vie.

Matthieu 11. ‘’28 Je vous donnerai du repos.’’

J’ai déjà lu à propos de certains symptômes qui soudainement apparaissent dans la vie ce ceux et celles qui vivent de l’épuisement. Imaginons que nous commençons à vivre plus de temps de tristesse que de joie. Que nous réalisons tout à coup que nous avons perdu notre joie de vivre. Nous agissons constamment comme une personne abattue, découragée et dans le désespoir. Nos activités, nos jeux, notre sport favori et même notre temps de détente nous intéresse de moins en moins. Quand nous n’arrivons plus à nous motiver et que nous ressentons de plus en plus de problèmes au niveau de notre santé, nous perdons même de vue l’importance de bien se nourrir et de faire des exercices. Quand nous commençons à être toujours mécontents, déçus et irritables pour un rien de tout le monde.  Quand nous devenons de plus en plus contrariés à propos de tout et de rien. Nous nous fâchons plus facilement. Nous nous sentons lésés, blessés et insatisfaits. Quand nous nous mettons rapidement et de plus en colère. Quand nous perdons une chose importante, quelle qu'elle soit, nous pouvons pratiquement perdre tout le reste. Et le reste ce n'est pas grand chose. Nous commençons à manifester des problèmes de comportement, de conduite, d’attitude, de caractère.

L’intention du Père au travers des épreuves est de manifester la vie de Jésus en nous.

Nous apprenons à vivre par la puissance de Dieu. Il est avec nous et malgré les tribulations que nous vivons, le Père prend soin de nous.

Hébreux 13. ‘’5…car Dieu lui-même a dit : Je ne te délaisserai point, et je ne t ‘abandonnerai point ‘’

Nous avons besoin de reprendre nos forces et de nous détendre. La solution commence dans la reconnaissance de nous-mêmes dans nos capacités, dans notre besoin de communion avec Jésus à l’écart des besoins des autres.

Marc 6.’’31 Il leur dit : Venez à l’écart dans un lieu désert et reposez-vous un peu. Car beaucoup de personnes allaient et venaient, et ils n’avaient pas même le temps de manger.’’

Dans le renouvellement de notre pensée sur la manière de vivre notre vie et de veiller sur notre conduite comme des gens sages, nous devons redécouvrir nos priorités comme notre besoin de veiller premièrement sur notre relation avec notre Papa Céleste. Jésus invite Ses disciples de s’éloigner de tous ces gens dans le besoin. Réalisons profondément que le temps de repos n’est pas du temps perdu, gaspillé ! Réalisons aussi qu’il y aura toujours des besoins autour de nous. L’exercice, une bonne marche loin des besoins est salutaire. Un lieu désert avec Jésus et ses disciples, un endroit pour se reposer. Un coin où on peut prendre le temps de bien manger. Nous pouvons dire non un moment donné devant tous ces besoins et penser un peu à nous sans rétrograder.

Bonne semaine !

Gerard Rouillard