Centre chrétien d’Amos

Accueil > Les annonces de la semaine ! > Ressources ! > Pensées à méditer !

Pensées à méditer !

vendredi 3 avril 2015, par Gerard Rouillard

L'histoire de Pâques !

Nous fêtons le sacrifice de Jésus et Sa résurrection avec tous les croyants.

Pâques, c’est se souvenir de la crucifixion, la mort, l’ensevelissement, la résurrection de Jésus-Christ.

Actes 4. ‘’33 Les apôtres rendaient avec beaucoup de force témoignage de la résurrection du Seigneur Jésus.’’

La mort a été engloutie dans la victoire de Jésus. La mort a été défaite, détruite et anéantie une fois pour toutes par Sa résurrection. Nous ne pouvons pas être sauvés autrement que par Jésus.

Osée 13. ‘’14 Je les rachèterai de la puissance du séjour des morts, Je les délivrerai de la mort.’’

La mort étant anéantie pour toujours, la tristesse se change en joie et le repentir en voix de triomphe. Nous avons placé notre confiance en Jésus, c’est lui seul qui nous sauve. Soyons dans l’allégresse, et réjouissons-nous de Sa délivrance, de Sa libération. La mort sera toujours abolie pour nous. Nous avons besoin de nous exciter à la reconnaissance.

Jésus nous permet de ne pas être traités selon ce que méritent nos péchés.

Romains 6. ‘’23 Car le salaire du péché, c’est la mort ; mais le don gratuit de Dieu, c’est la vie éternelle en Jésus-Christ notre Seigneur.’’

Il n’y a de salut en aucun autre nom sur cette terre. Les hommes travaillent pour un salaire. Le péché nous promet un salaire. Parfois, nous pensons que la paie du péché c’est le plaisir qu’il apporte sur le moment. Quand nous péchons, nous recevons ce que nous méritons. Ce salaire débute par la honte, le tourment, le châtiment et qui a pour couronnement, pour fin la mort.

La vie éternelle est un don de la grâce du Père accordé en Jésus.

Éphésiens 2. ‘’ 8 C’est par la grâce en effet que vous êtes sauvés, par le moyen de la foi. Et cela ne vient pas de vous, c’est le don de Dieu.’’ 

La vie éternelle ne s’obtient pas et ne se mérite nullement par nos efforts ou le résultat de notre travail. C’est un don de notre bon Papa Céleste. Nous ne mériterons jamais les cadeaux de notre Père. Ils sont accordés librement et gratuitement, en fonction de Son Amour et de Son bon plaisir.

Jean 3. ‘’16 Oui, Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils, son unique, pour que tous ceux qui placent leur confiance en lui échappent à la perdition et qu’ils aient la vie éternelle.’’

C’est Lui, Jésus, qui nous a pourvu pour ce don précieux.

Le Père Céleste est rempli de miséricorde et d’Amour pour tous Ses enfants en Son Fils. Nous devons réaliser qu’Il a tout accompli à la croix du Calvaire. Il a payé de son propre sang en le répandant sur la croix pour notre salut. Nous devons lever nos yeux et regarder à lui pour notre libération et notre guérison. Jésus est le seul qui peut nous parler des choses d’en-haut et nous accorder la vie en abondance. La vie éternelle qu’Il nous offre est entretenue en nous par l’action du Saint-Esprit qui répand l’Amour du Père dans notre cœur. Nous pouvons saisir cette occasion pour diriger nos cœurs et nos pensées vers Jésus-Christ en cette période de la fête de Pâques.

Philippiens 2. ‘’ 8 Il s’abaissa lui-même en devenant obéissant, jusqu’à subir la mort, oui, la mort sur la croix.’’

Mais pourquoi Jésus, le Fils de Dieu, lui qui a vécu sans aucun péché, devait-il mourir sur cette croix rugueuse ? La réponse à cette question est le fondement de la foi chrétienne. Elle est d’une importance cruciale et décisive pour chacun de nous personnellement.

Le Père est venu en Son Fils pour nous réconcilier avec Lui-même.  

Jean 3. ‘’ 17 En effet, Dieu a envoyé son Fils dans le monde non pas pour condamner le monde, mais pour qu’il soit sauvé par lui.’’

Le Père désire une vie de ressuscité pour tous les hommes qui vivent sur cette terre. Une vie qui a été touchée par Sa grâce et par Sa puissance extraordinaire.

Prenons le temps de réfléchir et essayons de trouver des réponses.

Désirons-nous ressembler à Jésus mes amis (es) ? Désirons-nous vivre comme Lui ? Est-ce-que nous désirons vraiment devenir comme Lui ? Il nous faut être honnête avec nous-mêmes.

1 Jean 2. ‘’ 6 Celui qui dit qu’il demeure en lui doit marcher aussi comme il a marché lui-même.’’

Désirons-nous accomplir le plan du Père dans une attitude d’humilité, comme Jésus l’a fait, dans tout ce que nous ferons ? Ce n’est pas une option pour nous.

Philippiens 2. ‘’ 8 Il s’abaissa lui-même en devenant obéissant, jusqu’à subir la mort, oui, la mort sur la croix.’’

Si nous désirons suivre Jésus, nous devrons mourir à nous-mêmes pour pouvoir accomplir le plan du Père dans notre vie.

Regardons aux Évangiles et voyons la grande foule qui suivait Jésus avec toutes sortes d’attentes. Il y avait des malades, des infirmes, des boiteux, des lépreux, des aveugles qui désiraient une touche bienveillante du Seigneur qui était venu pour les servir.

Mathieu 20. ‘’ 28 De même le Fils de l’homme n’est pas venu pour se faire servir, mais pour servir lui-même et donner sa vie en rançon pour beaucoup.’’

Pendant toute la durée de Son ministère, Il était disponible pour répondre aux besoins des gens qui se tenaient près de Lui.

Le soir, après une grosse journée de travail, on aime bien rentrer à la maison pour se reposer.

Matthieu 8. ’’20 Jésus lui répondit : Les renards ont des tanières, et les oiseaux du ciel ont des nids ; mais le Fils de l’homme n’a pas où reposer sa tête.’

Jésus n’avait pas vraiment de place où reposer sa tête. Il nous a donné un exemple à suivre pour toute la durée de notre vie. Jésus n’avait pas beaucoup de temps de repos. Il était détaché des choses de ce monde. Il dormait et se reposait même dans une barque pendant la tempête. Il ne recherchait pas et Il ne désirait pas être servi. Il se donnait entièrement par amour et par compassion. Il désirait le bonheur des autres. Il désirait répondre à tous les besoins de Son temps.

1 Timothée 2. ‘’6 qui s’est donné lui-même en rançon pour tous. C’est là le témoignage rendu en son propre temps,…’’

Ils sont tellement nombreux ces besoins mes amis (es).

Le pardon de nos péchés, la guérison de nos maladies, la délivrance de la tombe. Jésus désire nous couronner de tendresse et d’amour. Il désire nous combler de bonheur et nous faire rajeunir comme l’aigle. Il désire nous donner un nouveau départ. Il désire redresser les torts et défendre nos droits. Il désire manifester Ses projets, Sa puissance et Sa gloire.

Bonne semaine !

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.