Accueil du site > Les actualités 2018 ! > Pensées à méditer !

Pensées à méditer !

- jeudi 22 mai 2014

La libération !

Je désire la faveur imméritée du Père sur ma vie au quotidien. Je réalise de plus en plus l’importance d’aimer Jésus plus que tout dans mon coeur. Il doit être la personne la plus chérie dans ma vie.

Je dois apprendre à garder mon cœur pur plus que tout.

Éphésiens 6. ‘’ 24 Que la grâce soit avec tous ceux qui aiment notre Seigneur Jésus-Christ en pureté ; Amen !’’

J’entrevoie dans ce passage l’importance d’aimer en pureté ou en transparence Jésus pour obtenir tous les cadeaux précieux du Père. Si je laisse ce qui est obscur venir habiter dans mon coeur cela peut m’empêcher de recevoir toutes les bénédictions du Père dans ma vie. Notre Père Céleste dans Son amour, Sa bonté et Sa grande compassion nous a donné Son fils afin que tous nos péchés soient pardonnés. Le Père me pardonne, alors que je n’avais aucune raison de pécher contre lui.

La base du pardon est l’ouvrage de Jésus à la croix.

Il est venu dans le plan du Père et à changer pour toujours ma notion du pardon. Il a souffert et reçu pour tous mes manquements le jugement à ma place.

Luc 23. 34 Jésus dit : ‘’Père, pardonne-leur, ils ne savent pas ce qu’ils font.’’

En plus, Jésus demande à Son Père de ne pas retenir contre ses agresseurs les offenses, les coups, les insultes commises contre Lui.

Il est un exemple que je désire suivre.

Éphésiens 4. ‘’ 32 Soyez bons les uns envers les autres, compatissants, vous pardonnant réciproquement, comme Dieu vous a pardonné en Christ.’’

Je me dois de pardonner, comme il m’a pardonné.

L’amour du Père répandu dans mon cœur par le Saint-Esprit me dispose a pardonné les autres qui m’ont offensé. Soyez bons les uns envers les autres.

Matthieu 6. ‘’12 pardonne-nous nos offenses, comme nous aussi nous pardonnons à ceux qui nous ont offensés ;’’

Jésus m’a averti que si je ne pardonne pas aux autres, le Père ne me pardonnera pas non plus.

Le pardon ne concerne pas tant les autres personnes que moi-même. C'est une décision que je dois prendre personnellement dans ma vie.

Mathieu 6. ‘’ 14 En effet, si vous pardonnez aux autres leurs fautes, votre Père céleste vous pardonnera aussi.15 Mais si vous ne pardonnez pas aux hommes, votre Père ne vous pardonnera pas non plus vos fautes.’’

Je me dois de me disposer à pardonner les offenses, à passer sur des torts que j’ai subis, sans aucune intention de me venger.

Je peux vous dire que j’ai été blessé à plusieurs reprises dans ma vie au cours des années. J’avais de la difficulté sur le moment de dire il n’y a rien là. Ces blessures pouvaient me priver de la paix et de la joie dans mon cœur. Si je prenais du temps à pardonner, je m’enchaînais à ma souffrance. Je devais pardonner instantanément. Cette personne devait faire face à Dieu pour le mal qu’elle m’avait fait, mais c’était son affaire et celle du Père Céleste, et non la mienne.

Le mot pardonner en grec veut dire littéralement "faire jaillir hors de soi".

Au moment où quelqu’un me blesse, je dois lui pardonner ainsi mon âme sera libérée. Jésus désire nous conduire à cette nouvelle conception par Son Esprit. Il a payé une dette qu'il ne devait pas en prenant notre place à la croix, afin que nous puissions être pardonnés et que nous puissions pardonner à notre tour.

J’ai écouté une courte vidéo dernièrement qui faisait ressortir ces quelques vérités sur le fait de pardonner.

J’en ai retiré que le pardon n'est pas un signe de faiblesse de notre part. Et qu’en pardonnant, nous ne sommes pas à perdre notre justice. Nous sommes seulement là faisant appel à un tribunal supérieur. Pardonner est se tenir sur le sentier de la puissance de Jésus-Christ. Pardonner, c’est un cadeau que le Père met à notre disposition. Pardonner c’est découvrir le véritable visage du prisonnier. Pardonner, c’est de découvrir que nous étions prisonniers.

Nous pouvons être libérés par la puissance du pardon. Nous pouvons maintenant laisser aller la douleur et expérimenter de la joie et de la paix par l’amour du Père répandu par Son Esprit dans notre coeur.

Colossiens 3. ‘’12 ¶ Ainsi donc, comme des élus de Dieu, saints et bien-aimés, revêtez-vous d’entrailles de miséricorde, de bonté, d’humilité, de douceur, de patience.13 Supportez-vous les uns les autres, et, si l’un a sujet de se plaindre de l’autre, pardonnez-vous réciproquement. De même que Christ vous a pardonné, pardonnez-vous aussi.’’

Si c’est ce que nous désirons, laissons-nous libérer de la douleur par le pardon.

Bonne semaine !

Gerard Rouillard


Et voici mon cadeau pour celui qui a soif : je lui donnerai à boire de l’eau des sources de la vie gratuitement.
(Apocalypse 21:6)

La Ville d’Amos !

Au Service Des Familles 2018 !

Les actualités 2018 !

Ressources 2018 !

Des Liens Importants 2018 !

Horaire important 2018 !

Le Verset de la Semaine 2018 !

Menu