Accueil du site > Les actualités 2018 ! > Pensées à méditer !

Pensées à méditer !

- jeudi 30 janvier 2014

Les faveurs du Roi ! N0.3

Nous sommes recherchés, secourus, dégagés.

J’aimerais vous parler de l’histoire du petit-fils de Saül.

 

2 Samuel 4. ‘’4 Jonathan, fils de Saül, avait un fils perclus des pieds ; et âgé de cinq ans lorsqu’arriva de Jizreel la nouvelle de la mort de Saül et de Jonathan ; sa nourrice le prit et s’enfuit, et, comme elle précipitait sa fuite, il tomba et resta boiteux ; son nom était Mephiboscheth.’’

David régnait sur Israël, et il faisait droit et justice à tout son peuple. Il pouvait s’être écoulé onze ans depuis que David avait été reconnu par toutes les tribus. Le petit-fils de Saül est un fugitif recherché par le roi David. Il est le seul petit-fils survivant de Saül. Il pourrait être une menace pour le trône de David.

Imagine que David demande à Joab de le tuer. Il est un homme mort. Son nom veut dire la chose honteuse.

LSG - honte, être confus, confusion, ignominie, opprobre, idoles ;

Imagine un enfant de cinq ans qui devient infirme, orphelin de père et de grand-père la même journée et qui se tient caché toutes ces années.

2Samuel 9. ‘’ 1 ¶ David dit : Reste-t-il encore quelqu’un de la maison de Saül, pour que je lui fasse du bien à cause de Jonathan ?’’

Ce jeune homme savait qu’il était descendant de Saül. Il est invité à venir rencontrer le roi David. Méphibosceth était âgé d’environ vingt-quatre ans quand David le fait venir à sa table.

Imagine comment ce jeune homme se sent quand il apprend que David le convoque. Il vivait sous cette menace depuis longtemps.

Nous sommes invités, secourus.

Mais, David aimait Jonathan, le Père de Mephiboscheth, comme son âme. David avait fait une alliance avec Jonathan.

1 Samuel 20. ‘’42 Et Jonathan dit à David : Va en paix, maintenant que nous avons juré l’un et l’autre, au nom de l’Eternel, en disant : Que l’Eternel soit à jamais entre moi et toi, entre ma postérité et ta postérité ! ‘’

David avait fait une promesse à Jonathan qu'il protégerait sa famille et il avait l'intention de tenir cette promesse.

Nous sommes justifiés, acquittés.

David l’interrogea : Es-tu bien Mephiboscheth ? — C’est bien moi, Majesté, répondit-il. N’aie pas peur ! A cause de ton père Jonathan, je veux te traiter avec bonté. Je te rendrai toutes les terres qui appartenaient à ton grand-père Saül, et de plus tu mangeras tous les jours à ma table.

Pour le reste de sa vie, il est invité à s'asseoir à la table du roi avec ses pieds paralysés et à partager un repas en tant que fils du roi.

Michée 7. ‘’ 18 Quel est le Dieu semblable à toi, qui efface les fautes et qui pardonne les péchés du reste de ton peuple qui t’appartient ? Toi, tu ne gardes pas ta colère à jamais, mais tu prends ton plaisir à faire grâce.’’

Maintenant, imagine comment Mephiboscheth se conduit à la table du roi ?

Il a connu la grâce, sa vie est sauve, il a droit à s’asseoir à la table du roi.

Pensez-vous qu’il critique le roi ?

Pensez-vous qu’il critique la nourriture ?

Pensez-vous qu’il a le goût de se plaindre à chaque repas dans la maison du roi ?

Pensez-vous qu’il critique le choix des invités du roi ?

Pensez-vous qu’il réalise plutôt le privilège d’être admis et d’être près du roi malgré son infirmité ?

Il doit être surement très reconnaissant envers son bienfaiteur. Il doit seulement avoir eu le goût de célébrer la bonté, la compassion, la grâce et la miséricorde du roi.

Avant même sa naissance, son sort avait été scellé par une alliance entre son père et le roi. Il n’avait aucun autre mérite que d’être le fils de Jonathan. Il ne méritait absolument rien et il le savait. Tout lui était accordé par grâce.

Éphésiens 2. ‘’ 1 ¶ Vous étiez morts par vos offenses et par vos péchés,…’’

Nous aussi, nous ne méritions rien d’autre que la condamnation.

Jésus est mort pour nous donner accès à sa table. Nous sommes des invités à sa table par Sa grâce seulement.

Comment pouvons-nous négliger de venir le célébrer ?

Comment pouvons-nous négliger son invitation de venir manger à sa table ?

Comment pouvons-nous critiquer le choix de ses invités ?

Comment pouvons-nous critiquer les serviteurs et le choix du menu ?

 

Bonne animation !

Gerard Rouillard


Et voici mon cadeau pour celui qui a soif : je lui donnerai à boire de l’eau des sources de la vie gratuitement.
(Apocalypse 21:6)

La Ville d’Amos !

Au Service Des Familles 2018 !

Les actualités 2018 !

Ressources 2018 !

Des Liens Importants 2018 !

Horaire important 2018 !

Le Verset de la Semaine 2018 !

Menu