Accueil du site > Les actualités ! > Pensées à méditer !

Pensées à méditer !

- jeudi 7 mars 2013

Défrichez-vous un champ nouveau !

(suite Série N0.3)

Imaginez la patience de l’agriculteur !

Aucune récolte n'apparaît au bout d’une nuit, excepté peut-être une récolte de mauvaises herbes. Aucun agriculteur n'a le contrôle là-dessus. Trop de pluie peut faire pourrir la récolte. Trop de soleil peut la faire dessécher. Un gel trop tôt peut la faire mourir.

Jacques 5. ‘’7 Soyez donc patients, frères jusqu’à l’avènement du Seigneur. Voici, le laboureur attend le précieux fruit de la terre, prenant patience à son égard, jusqu’à ce qu’il ait reçu les pluies de la première et de l’arrière–saison.  8 Vous aussi, soyez patients, affermissez vos cœurs, car l’avènement du Seigneur est proche. 9 Ne vous plaignez pas les uns des autres, frères, afin que vous ne soyez pas jugés : voici, le juge est à la porte.’’

Une plainte bien plus grande pourrait être déposée contre nous. Vous savez, le juge se tient juste autour de nous. Si un homme est impatient, alors c’est mieux pour lui de ne pas devenir un agriculteur.

La moisson vaut la peine d‘être attendu car le fruit est précieux !

Jacques 5. ‘’ 7 Voici, le laboureur attend le précieux fruit de la terre, prenant patience à son égard, jusqu’à ce qu’il ait reçu les pluies de la première et de l’arrière–saison.’’

Il doit également avoir la patience avec la semence et la récolte, parce que cela prend du temps pour se développer. Les agriculteurs juifs labouraient et semaient dans ce qui serait pour nous les mois d'automne. La première pluie ramollissait le sol, la dernière pluie venait en février ou mars et aidait à faire mûrir la moisson.

Pourquoi attendre en prenant autant de patience à son égard ?

Le fruit est précieux. La récolte de ce monde l’est aussi mes amis(es).

Le chrétien est un agriculteur spirituel ne l’oublier pas.

Jacques 5. ‘’ 8 Vous aussi, soyez patients, affermissez vos cœurs, car l’avènement du Seigneur est proche.’’

Jacques décrit le chrétien en tant qu’agriculteur spirituel recherchant une moisson spirituelle. Il nous avertit d’être patients et fort. Mais nous devons être patients pour attendre la moisson.

Notre coeur est le sol et la semence est la Parole de Dieu.

Luc 8. ‘’11 Voici ce que signifie cette parabole : La semence, c’est la parole de Dieu.’’

Il y a des saisons à la vie spirituelle comme il y a des saisons pour le sol. Parfois, nos coeurs deviennent froids, hivernal et nous devons labourer avant que la semence puisse être plantée. Dieu envoie le soleil, les pluies en qualité, en quantité et fait pousser les semences plantées. Notre cœur doit être établi pour porter du fruit.

Affermissez vos cœurs et ayez le cœur ferme.

Dieu désire produire une grande moisson dans votre vie. Voici un secret pour être patient ayez le cœur ferme. Un cœur qui n’est pas établi, ne peut pas porter du fruit. Il veut que le fruit de l’Esprit se développe en nous.

Galates 5. ‘’22 Car l’Esprit de Dieu produit bien autre chose. Le fruit de l’Esprit c’est l’amour, la joie, la paix, la patience, le bon caractère, l’amabilité, la serviabilité, la bonté, la générosité, la fidélité, la confiance dans les autres, la douceur, la modestie, l’humilité, l’aptitude à céder et à s’adapter, la tempérance, la chasteté, la maîtrise de soi. 23 Aucune loi n’interdit cela, et contre ceux qui vivent ainsi, elle n’a pas même besoin d’intervenir.’’

Notre cœur doit être établi, affermi et la seule manière qu'il peut le faire est par des épreuves et des ennuis. Au lieu de la croissance de l’impatience avec Dieu et avec nous-mêmes, nous devons permettre au fruit de se développer en nous. Ainsi, nous rapporterons une grande récolte au Seigneur.

Bonne semaine !

À suivre….

Pasteur Gérard Rouillard

Je suis le pasteur sénior du Centre Chrétien d’Amos depuis 1985.